Produits Laitiers

LA CONSOMMATION DE FROMAGE EN CRETE EST LA PLUS ELEVEE DANS LE MONDE ENTIER !

C’est peut-être le cas parce que, pour les Crétois, l’alimentation n’est pas un médicament mais ils savent la savourer. Le goût du fromage crétois, du graviera, du kefalograviera, du myzithra doux ou aigre et des autres produits fromagers est incomparable !

Source importante de calcium et de protéines de qualité biologique supérieure, le fromage occupe une place majeure dans l’alimentation crétoise. On dit qu’il s’agit d’une source d’acides gras saturés. Mais, les crétois qui le consomment ne présentent pas de taux élevés de cholestérol. Selon toute probabilité, les combinaisons du modèle crétois d’alimentation offrent l’équilibre idéal… Dans l’alimentation crétoise il existe un équilibre remarquable des produits naturels qui offrent précisément ce dont l’homme a besoin pour être sain.

Des recherches scientifiques récentes établissent un lien entre les produits de dégradation des produits laitiers et la prévention et la lutte contre l’apparition et le développement de tumeurs du sein et de la prostate ! En Crète et en France, qui plus est, des recherches approfondies sont menées pour développer de nouvelles méthodes de lutte contre la maladie, sur la base de ces conclusions scientifiques !

Les vitamines que contiennent nos fromages sont nombreuses (Α, Β1, Β2, Β3, Β6, acide folique), tout comme le sont les minéraux fondamentaux et les acides aminés. Les racines de l’élevage ovin et caprin en Crète remontent aux légendes de l’Antiquité. La légende dit que les produits laitiers de Crète ont permis de nourrir le grand dieu, Zeus, qui est né dans une grotte et qui avait une chèvre, Amalthée, pour compagne et nourrice. Depuis, l’élevage en Crète n’a pas changé de caractère. Il s’appuie sur les petits animaux (chèvres et moutons), et les vaches sont très peu nombreuses.

En outre, il s’appuie sur le libre pâturage. Il n’existe pas d’entreprises d’élevage qui gardent les animaux fermés dans un espace précis pour de longues périodes. Le bétail de Crète est libre toute l’année, dans les montagnes ou les alpages et se nourrissent quasi-exclusivement d’herbes sauvages, d’herbes aromatiques crétoises et d’arbustes. Cette forme traditionnelle d’élevage s’appuie sur une expérience longue de plusieurs siècles.

La seule différence essentielle par rapport au passé consiste en ce que le lait n’est plus traité à proximité des étables mais dans des installations modernes, des usines fromagères qui préservent les formes traditionnelles de l’art du fromage tout en respectant strictement toutes les règles de l’hygiène et de la sécurité des aliments. Le graviera crétois présente une merveilleuse saveur, tout comme les autres variétés de fromages de l’île (kefalotyri, kefalograviera, anthotyro, etc.).

PREVNEXT