Fruits

UNE DES DIFFERENCES MAJEURES ENTRE LE REGIME CRETOIS ET CELUI DES AUTRES REGIONS MEDITERRANEENNES EST LA CONSOMMATION DE TRES GRANDES QUANTITES DE FRUITS!

Selon la mythologie grecque, les agrumes étaient le cadeau fait par Gaia, la terre, au mariage du père des dieux, Zeus, avec Héra. Le Crétois consomme six fois plus de fruits que l’habitant moyen des autres régions méditerranéennes et six fois plus que l’habitant d’un pays du Nord (par exemple, les Pays-Bas), comme l’ont montré les études menées par A. Keys (1970) et D. Kromhout (1989). Les voyageurs européens qui arrivaient en Crète au XIXe siècle louaient les oranges de l’île. Ce cadeau des dieux qui, selon la mythologie grecque, était gardé dans le jardin des Hespérides, loin des hommes, est largement cultivé dans la plaine de Chania. De plus petites cultures existent également dans la plaine de Messara, à Fodele d’Héraklion et à Mylopotamos.

C’était le principal fruit hivernal, le fruit qui ne manquait d’aucun foyer crétois. C’est ce que les médecins recommandent de nos jours encore : L’orange ne doit pas manquer de notre table, le jus naturel doit être présent dans notre vie, les fruits ne doivent jamais jouer un rôle secondaire dans notre alimentation. Ils représentent des sources riches en vitamine C (notamment l’orange), en vitamine B12 (nécessaire à la formation du sang), mais aussi de vitamines à action antioxydante, c’est-à-dire, contre le cancer et protectrice du cœur (A, C et E). En Crète, les fruits sont cultivés de façon traditionnelle.

PREVNEXT

Les arbres sont parfaitement adaptés à l’environnement de l’île et donnent des fruits délicieux, sans faire intervenir de produits chimiques. Les unités de traitement de ces produits (jus, produits de l’orange et du cédrat, etc.) sont modernes et respectent la particularité de la matière première. Le fruit estival de Crète par excellence, c’est le raisin. De nos jours, il est considéré idéal pour un régime équilibré. Les substances contenues dans sa peau sont antioxydantes (anticancéreuses). Ce délicieux fruit apporte une multitude d’oligoéléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Le raisin de Crète se distingue de ceux d’autres régions, même méditerranéennes, par son arôme et sa saveur. De plus, depuis quelques années, des cultures étendues de variétés traditionnelles spéciales ont été développées, ne contenant pas de pépins et peuvent donc être consommées même par les petits enfants.

En particulier, dans la région de la plaine de Chania, les conditions climatiques et les eaux abondantes venant des Montagnes Blanches favorisent la culture des oranges, des mandarines, des citrons, etc. Dans les «villages orangers» de Fournès, Skinès aux côtes de Platanias et Tavronitis, le vert des orangeraies, les arbres en fleurs au printemps et les couleurs vives des fruits en hiver sont des traits caractéristiques du paysage crétois. De nos jours, on note un retour aux formes douces de culture tandis qu’augmentent constamment la demande et la production d’agrumes crétois agréés bio.