Montagnes

LA CARACTERISTIQUE LA PLUS DISTINCTIVE DE LA CRETE EST SES GRANDES CHAINES DE MONTAGNES ET LEURS NOMBREUX SOMMETS.

Ces montagnes sont principalement regroupées en trois chaînes : les montagnes de Dikti à Lassithi, celles d’Ida (Psiloritis) dans le centre de la Crète et les Montagnes Blanches (Lefka Ori) à La Canée. Le plus haut sommet est Timios Stavros sur le massif du Psiloritis (2 456 m), mais ce sont les Montagnes Blanches qui recouvrent la zone la plus vaste, le plus haut sommet étant le Pachnès (2 453 m). Le plus haut sommet de la chaîne du Dikti est le Spathi (2 148 m).

Il existe plusieurs autres montagnes importantes en Crète : la chaîne d’Asterousia, la plus au sud de la Grèce, le mont Yiouchtas, montagne sacrée des Minoens, le mont Kedros, à proximité de Spili, montagne sauvage aux 100 sources, les imposantes montagnes de Talea où le robot mythique Talos s’est arrêté pour se reposer, le mont Orno dans la région de Sitia et la chaîne de Thrypti aux alentours d’Ierapetra, recouverte de pins.

<< Mountain- Nature Guide >>

Les Montagnes Blanches

GOOGLE MAPS

CLOSE

LES MONTAGNES BLANCHES, OU LEFKA ORI, COMPOSENT LE PLUS GRAND MASSIF DE L'ILE ET LEUR PLUS HAUT SOMMET EST LE PACHNES (2 453 M).

Au cœur de cette imposante chaîne, on retrouve un désert montagneux, où plus de cinquante pics appelés Sori (amas), rappelant des cônes, dépassent une altitude de 2 000 m. Les dolines, évoquant des cônes renversés, sont formées au pied des Sori. Ce paysage à la fois effrayant et envoûtant est une formation géologique unique dans tout l’hémisphère Nord. Une randonnée dans les Montagnes Blanches requiert une certaine forme physique, de l’expérience et un bon sens de l’orientation. Plusieurs refuges de montagne sont à la disposition des alpinistes pour y passer la nuit.

Les zones de montagne les plus hautes sont couvertes de neige jusqu’à la fin du mois de juin. Elles comptent de nombreuses grottes, des précipices, des dolines et des ravins. La gorge la plus célèbre est celle de Samaria dans la réserve nationale des Montagnes Blanches, mais la région en possède bien davantage : au sud, les gorges d’Aradena, de Tripiti, de Klados, d’Agia Irini, d’Imbros et de Kallikratis, et au nord, les gorges de Vrissi, de Therisso, de Cyclamen, de Boriano, de Dictame, de Kidoni, etc.

Les Montagnes Blanches abritent les grottes les plus profondes de Grèce. Citons les dolines sombres de Gourgouthakas et de Leon. Les plateaux les plus connus sont ceux d’Omalos, d’Anopolis, d’Askyfou, de Tavri et de Niato. Les Montagnes Blanches accueillent diverses espèces de faune et de flore, qui sont exclusivement endémiques (sténo-endémiques) et ne sont présentes nulle part ailleurs, pas même dans d’autres parties de la Crète. Les régions du côté sud de la chaîne de montagnes sont couvertes de cyprès, de chênes et de pins, tandis que les zones humides favorisent le développement des châtaigniers, des platanes et de plantes aquatiques.

Les montagnes du Psiloritis

GOOGLE MAPS

CLOSE

LE MONT IDA, LARGEMENT CONNU SOUS LE NOM DE MONT PSILORITIS, DOMINE LE CENTRE DE LA CRETE.

La chapelle de Timios Stavros marque le plus haut sommet de l’île (2 456 m). Les zones de haute altitude restent enneigées jusqu’à la fin juin. La beauté brute de cette montagne étonne les visiteurs. Des grottes magnifiques, d’impressionnantes formations karstiques, de profondes gorges, des petits plateaux, des bois, de petits villages suspendus au-dessus de précipices et des zones alpines nues composent ce merveilleux paysage.

Le Psiloritis était la montagne sacrée des Minoens et de nombreux mythes s’y rattachent. L’éducation du dieu des dieux, Zeus, a été associée à la grotte idéenne. Dans le passé, le mont Psiloritis était tapi de forêts denses dont les résidus sont encore visibles. La zone la plus étendue est la forêt de chênes de Rouvas, à côté de Zaros.

Les voyageurs peuvent découvrir la tradition crétoise authentique à Anogia, la principale ville de la partie montagneuse de la province de Mylopotamos. Le plateau de Nida et les constructions à dôme primitives, appelées mitata et faites uniquement de pierres sèches valent le coup d’œil. Les mitata fournissaient des abris aux bergers et servaient à la traite des chèvres et à la fabrication du fromage. Autour de Nida, vous pouvez visiter la grotte idéenne, l’ancienne Zominthos et l’observatoire de Skinakas.

Le Psiloritis héberge de nombreuses grottes, dont deux sont ouvertes aux visiteurs: la grotte Sfendoni près de Zoniana et celle de Gerontospilios, aux alentours de Melidoni. En dehors de celles-ci, la grotte de Kamares est de la plus haute importance archéologique. Le massif du Psiloritis est un immense réservoir d’eau qui alimente plusieurs sources et étangs. Parmi eux, citons le lac de Zaros, le barrage de Faneromeni et les sources d’Almiros à Ellinoperamata.

La chaîne de montagnes du Psiloritis est le foyer de nombreuses gorges et de ravins. La gorge la plus populaire est la luxuriante gorge de Gafaris à Rouvas. Il est également possible d’explorer les gorges de Vorizia, de Zoniana, de Keri, de Kroussonas, de Vromonero, d’Asites et de Platania à Amari.

 

Les montagnes de Dikti

GOOGLE MAPS

CLOSE

CETTE CHAINE DE MONTAGNES SE SITUE ENTRE HERAKLION ET LASSITHI.

Son plus haut sommet est le Spathi (2 148 m) et deux autres sommets culminent à une altitude supérieure à 2 000 m. Le plateau du Lassithi, le plus grand de Crète, est au cœur du massif à une altitude de 850 m. Il est entouré d’une série de petits plateaux, tels que Katharo, Limnakaro, Mari, Lapathos, Omalos, Erganos et Nisimos. Un refuge de montagne se dresse à Limnakaro, d’où les randonneurs montent au Spathi.

Plusieurs gorges sont à découvrir dans la chaîne de montagnes du Lassithi. Outre les gorges nommées Havgas à Katharo et Kalamafka, on retrouve d’autres canyons tels que Sarakina, Adrianos, Ambelos, Roza et Kritsa. Les montagnes de Dikti affichent une grande diversité en matière de faune et de flore. Les versants inférieurs sont couverts d’oliviers, de caroubiers et de pins. Au sud-est s’étend la forêt de Selakano, plus grande forêt de pin de Crète, et à proximité du village de Krasi, la forêt de chênes verts d’Azilakodasos.

Les plateaux et vallées fertiles du massif de Dikti sont propices à une grande variété de produits agricoles : pommes de terre, légumes, poires, pommes, noix, cerises, etc. L’élevage (moutons et chèvres) est une autre activité traditionnelle de cette région. La célèbre grotte diktéenne où Zeus est supposé être né est ouverte au public.

Le massif d’Asterousia

GOOGLE MAPS

CLOSE

LES MONTAGNES NUES, LES ROCHES ET LES FALAISES ABRUPTES EFFRAYANTES QUI DESCENDENT JUSQU'A LA MER DONNENT A LA ZONE UN AIR MYSTERIEUX.

Asterousia est le massif le plus au sud de la Grèce et s’étend entre la plaine de Messara et la mer de Libye ; il est délimité par le village balnéaire de Tsoutsouras à l’est et par le cap Lithino à l’ouest. Cette chaîne de montagnes n’est pas particulièrement haute (son sommet, Kofinas, culmine à 1 231 m). Cependant, les terrains accidentés, les chemins de terre, les canyons profonds et les ravins escarpés rendent son exploration difficile.

Elle est caractérisée par des températures élevées et des paysages secs à végétation basse, principalement des arbustaies. Les quelques arbres qui peinent à se développer sur cette terre aride sont presque immédiatement dévorés par les chèvres affamées.