Zones Humides

LES RESSOURCES EN EAU DE LA CRETE SONT LIMITEES EN RAISON DE SON EMPLACEMENT GEOGRAPHIQUE ET DE SES CONDITIONS METEOROLOGIQUES.

Des barrages et des réservoirs artificiels ont été construits sur plusieurs sites de l’île, afin de répondre aux besoins croissants d’approvisionnement en eau. Après leur construction, chacun d’eux a rapidement été transformé en zone humide très importante, enrichissant ainsi la biodiversité de l’île.

Le plus grand lac naturel de Crète est situé à Kournas près de Georgioupolis. Les visiteurs peuvent y observer les oiseaux depuis la tour d’observation. L’île compte également des étangs naturels, petits mais tout aussi importants et remplis d’eau toute l’année, à Tersanas près de La Canée, à Mohos et à Thrapsano, et des étangs saisonniers à Orne, à Parakalouri, à Ziros, à Omalos près de Viannos, à Achendrias, à Stroumboulas, sur les divers plateaux de la province septentrionale de Mirabello, à Gergeri et à plusieurs autres endroits. Les lacs artificiels près desquels il est possible d’observer les oiseaux sont situés à Ayia près de La Canée, à Votomos près de Zaros, au niveau des grands barrages de Bramiana, d’Aposelemis, de Faneromeni, de Potami et des nombreux petits barrages de l’arrière-pays d’Héraklion.

Les rivières et les zones humides qui abritent d’importantes populations d’échassiers sont également présentes dans de nombreux sites de l’île. Les plus célèbres sont les estuaires des rivières Aposelemis, Anapodaris, Almiros près de Gazi, Preveli, Platys, Almiros près d’Agios Nikolaos, Kyliaris et des quatre rivières de Georgioupolis. Les salines de Xerokambos, de Gavdos, de Chrissi et les marais de Malia, de Katalyki et de Falassarna constituent d’autres lieux importants.

A savoirL'OBSERVATION DES OISEAUX DANS LES ZONES HUMIDES DE LA CRETE EST UNE EXCELLENTE ACTIVITE, SURTOUT PENDANT LES SAISONS DE MIGRATION DES OISEAUX, A L'AUTOMNE ET AU PRINTEMPS.