Vassiliki à Ierapetra | Locations

Vassiliki à Ierapetra

  • MAP
  • LIKE

Vassiliki est l’un des premiers sites minoens à posséder un plan d’urbanisme. Elle occupe les flancs et le sommet d’une petite colline à proximité du village Vassiliki, tout près du site minoen de Gournia.

Cette localité remonte au Minoen ancien (2600-2300 av. J.-C.) et doit sa prospérité non seulement à sa position stratégique, qui contrôle l’isthme d’Ierapetra, mais aussi à la plaine fertile de la région. Le bâtiment central a été détruit par le feu vers 2300 av. J.-C. Toutefois, la colline a ensuite été réoccupée : un édifice du Minoen moyen (2200-1900 av. J.-C.) et des traces d’habitation à l’époque romaine ont d’ailleurs été découverts.

Les principaux monuments et ensembles architecturaux du site minoen de Vassiliki sont les suivants :

La Maison de la Colline. Il s’agit d’un très grand bâtiment qui annonce, à une échelle certes réduite, les palais minoens ultérieurs. L’orientation des quatre coins vers les quatre points cardinaux indique une influence de l’architecture orientale. Les pièces du bâtiment sont rectangulaires et reliées par de longs couloirs. L’aile sud est la plus grande. Certaines des longues pièces ressemblent à des débarras mais sont des vestiaires personnels. Il existe également une cour pavée avec un puits de lumière ou un conduit taillé dans la roche. L’intérieur des pièces est couvert d’un crépi rouge, tandis que les murs étaient renforcés par une structure en bois. Au rez-de-chaussée, les murs étaient construits de petites pierres réunies par un mélange d’argile et de paille, tandis que l’étage était bâti en briques de terre.

Située à l’intersection de deux rues et possédant une entrée étroite, la maison A du Minoen moyen est un exemple typique des maisons de l’époque minoenne où des pièces étaient ajoutées en fonction des besoins. Leur construction respectait toutefois une certaine régularité. La construction du site semble avoir suivi quatre grandes phases, chacune représentée par des vestiges de maisons. S’agissant en particulier du Minoen moyen, les maisons devaient occuper entièrement le versant est de la colline.

Les premières fouilles ont été réalisées par des archéologues américains, H. Boyd d’abord et R.B. Seager un peu plus tard, au début des années 1900. En 1970, A. Zois commença des fouilles systématiques pour le compte de la Société archéologique. Les fouilles précédentes furent nettoyées et étudiées par couches. Les fouilles se poursuivent encore de nos jours.