Temple d’Arès et d’Aphrodite à Lenika | Locations

Temple d’Arès et d’Aphrodite à Lenika

  • MAP
  • LIKE

Sur un site plat proche du village actuel d’Ellinika, entre Agios Nikolaos et Elounda, dans la zone frontalière entre les anciennes cités-États Lato et Olous, se trouvait un sanctuaire particulièrement ancien dédié à Aphrodite, l’« antique Aphrodision » dont les inscriptions remontent à la fin du IIe siècle av. J.-C.

Le site a acquis une importance nouvelle lorsque les conflits entre les deux cités se sont aggravés en raison de litiges frontaliers et qu’à l’emplacement du sanctuaire d’époque géométrique a été construit le temple du IIe s. av. J.-C. dédié à deux divinités, Arès et Aphrodite. Le temple géométrique carré de 4 mètres sur 9 était orienté vers l’ouest. Sur sa façade, un autel en forme de trapèze se trouvait probablement au centre d’un vestibule à cinq colonnes. D’après les fouilles, l’édifice n’avait pas été utilisé après l’époque géométrique et était sans doute déjà en ruine à la fin du IIe s. av. J.-C.

À l’ouest de l’autel de l’époque géométrique, la cité de Lato a construit le temple plus récent à deux nefs, orienté vers l’est et doté d’un vestibule commun aux deux nets, qui fut bâti ultérieurement sur l’autel géométrique. Pour chacun des foyers, il existait une porte d’entrée à partir du vestibule commun. Le linteau en pierre de la porte est de la nef sud, dédié à Arès comme en témoigne une inscription faisant référence à des travaux de construction dans le temple d’Arès, est préservé, tandis qu’il existait un autre accès à partir du mur sud du bâtiment.

Les inscriptions mettent en évidence les travaux de construction et les ajouts et réparations effectués ultérieurement dans le temple plus récent, ainsi que l’évolution des conflits frontaliers finalement résolus grâce à la médiation de Cnossos, Rome et Militos. Les arbitrages et les traités correspondants devaient être placés dans le « temple de Dera » ou temple d’Arès dans la région de Dera. En effet, bon nombre d’entre eux ont été retrouvés dans la région du sanctuaire de Lenika. Finalement, le sanctuaire et la région ont été attribués à Lato.
(Auteur : V. Zografakis, archéologue).