Tarra | Locations

Tarra

  • MAP
  • LIKE

Tarra était une ville portuaire petite mais indépendante, où selon la tradition, Apollon et Artémis auraient trouvé refuge après l’assassinat de Python à Delphes. C’est là qu’Apollon tomba amoureux d’Acacallis dans la maison du poète Carmanor et que naquirent de leur union les fondateurs de la ville d’Elyros, Philakidès et Philandros.

Tarra était une ville de l’ouest de la Crète, proche de l’entrée des gorges de Samaria, à l’emplacement actuel du village d’Agia Roumeli, à courte distance de la mer, sur une colline de la rive gauche (à l’est) du torrent qui dévale les gorges.

Probablement fondée à l’époque classique, Tarra fut un important centre religieux dorien. Elle possédait de nombreux temples et de riches ex-voto et on y rendait un culte tout particulier à Apollon Tarraios. Elle connut son apogée à l’époque gréco-romaine. Les parties architecturales éparses qui ont été découvertes proviennent sans doute du temple d’Apollon Tarraios. La ville établit une colonie du même nom dans le Caucase.

Selon les sources littéraires mais surtout d’après les inscriptions et l’étude numismatique, dans le cadre de la Ligue des Montagnes, Elyros, Yrtakina, Lissos et Pikilassos exercèrent conjointement la politique intérieure et extérieure de l’île pendant une assez longue durée, tout en conservant leur autonomie.

La ville fut constamment habitée des temps archaïques anciens jusqu’à la période romaine. Bien que petite, Tarra était une ville indépendante puisqu’elle frappait sa propre monnaie, qui représentait d’un côté la tête d’une chèvre sauvage et une flèche et de l’autre une abeille, faisant ainsi probablement référence aux activités des habitants. À Tarra, il existait des ateliers de verrerie.

C’est à Tarra que sont nés Lucile, qui connut son apogée au IIe s. av. J.-C. et écrivit des commentaires sur les Argonautes d’Apollon de Rhodes, et le chantre Chrysothémis, fils de Carmanor, qui remporta un prix aux jeux de la Pythie. Tarra est citée parmi les villes qui signèrent le traité de 170 av. J.-C. avec Eumène II de Pergame.

La ville fut abandonnée après la période paléochrétienne, davantage en raison des changements survenus sur la route commerciale du sud qu’à cause d’une catastrophe naturelle.

  • Accessible aux personnes handicapées: NON
  • Situation: Agia Roumeli
  • Heures d’ouverture: 08:00-15:00