Maison ovale de Chamezi | Locations

Maison ovale de Chamezi

  • MAP
  • LIKE

L’ensemble de bâtiments qui a été découvert sur une colline (à environ 500 m au-dessus du niveau de la mer), connu sous le nom de Souvloto Mouri, en face de Chamezi Sitias, et qui date du Minoen moyen IV (2160/1979 – XXe s. av. J.-C.), impressionne par sa forme architecturale particulière.

Il s’agit d’une habitation de forme ovale, bâtie sur des ruines du Minoen ancien (3650/3500 – 2160/2025 av. J.-C.), qui a ensuite fait l’objet de petits ajouts et changements. Jadis, les chercheurs considéraient qu’il s’agissait d’un bâtiment sacré en raison de sa forme ovale. Toutefois, les recherches plus récentes ont prouvé qu’il s’agissait d’une habitation, la seule de cette forme à l’époque minoenne. La position de l’édifice au sommet de la colline et la vue exceptionnelle sur le golfe de Sitia permettaient aux habitants de surveiller et de contrôler la région environnante.

Il s’agit d’un genre architectural intermédiaire, entre le style circulaire et rectangulaire. Deux phases de construction subsistent. Les bâtiments plus anciens, qui datent du Minoen ancien, s’étendent au-delà du côté est de la construction initiales et hébergeaient des agriculteurs minoens. Les murs de ces bâtiments sont fortement cambrés. La découverte de statuettes a laissé penser qu’il s’agissait d’un sanctuaire de sommet alors que c’était en réalité un sanctuaire domestique incorporé à la maison. L’entrée principale de la maison ovale de la période minoenne moyenne se trouvait sur le côté sud-est et était couverte de pavés ; il existait une deuxième entrée du côté nord-ouest.

Les murs extérieurs subsistent sur une hauteur de 1 m à 50 cm et ont une épaisseur de 1 m. Le cœur du bâtiment était un atrium pavé avec lequel les chambres communiquaient par des portes. Au centre de l’atrium, un bassin recueillait les eaux de pluie provenant du toit de la maison, tandis qu’un conduit recouvert de plaques servait à évacuer l’eau en cas de débordement. Les murs intérieurs ont été construits en petites pierres et en terre et ne portent pas de trace de crépi. Les sols sont en terre et seule l’entrée d’une chambre est pavée. Dans la chambre du nord, il existait un petit sanctuaire domestique où ont été trouvés un foyer, un autel en terre et des statuettes. Il subsiste également un escalier qui menait à l’étage. Parmi les objets découverts figurent des fragments de poteries, de nombreux vases, des poids de tissage, des bouchons, des meules et des aiguisoirs.

La maison de Chamezi a été découverte en 1903 par S. Xanthoulidis, tandis que D. Mackenzie a formulé dans son rapport de fouilles (1907) des observations correctes sur la conception architecturale du bâtiment. En 1971, de nouvelles fouilles de nettoyage et de consolidation menées par l’Inspection des antiquité de la Crète de l’est que dirigeait alors K. Davaras ont permis de mettre au jour des éléments qui modifièrent ou confirmèrent certaines des conclusions précédentes. S. Alexiou et N. Platon ont également exprimé des remarques sur l’utilisation du bâtiment.
(Auteur : Ch. Sofianou, archéologue)