Monastère Hodigitrias de Gonia | Locations

Monastère Hodigitrias de Gonia

  • MAP
  • LIKE

Le monastère de Gonia a été construit dans la première moitié du XVIIe siècle, à courte distance au nord de la bourgade de Kolymbari, à l’entrée de la péninsule de Spatha. Tout près à l’ouest, sur une hauteur, subsistent le catholicon et des ruines des cellules du monastère d’origine.

Le catholicon a été bâti et décoré vers le milieu du XIVe siècle selon le type architectural de l’église à nef unique et à plafond vouté. Il a été étendu vers l’ouest et décoré par un peintre de talent de la seconde moitié du XVe siècle avec des représentations de saints en pied, des scènes du cycle évangélique et du cycle de la Vierge, et une représentation de l’Échelle sainte. Au siècle suivant, une autre nef fut ajoutée au sud et une ouverture en arcade fut aménagée sur le côté est.

Au début du XVIIe siècle, après avoir trouvé une icône miraculeuse de la Vierge, les moines Blaise le Chypriote et Bénédicte Tsangarolos auraient, selon la tradition, bâti le nouveau monastère à son emplacement actuel. En raison de la forte déclivité du terrain, des salles voutées furent construites au sous-sol et constituèrent la base du bâtiment principal. Bien que l’organisation du monastère suive les principes de la tradition orthodoxe, les différents éléments architecturaux sont influencés par les préceptes du Maniérisme occidental.

Le catholicon en triconque, surmonté d’une coupole, se trouve sur le côté est de la cour. Au XIXe siècle, des chapelles latérales, un narthex et un haut clocher furent ajoutés. L’église conserve encore l’iconostase d’origine en bois sculpté (du XVIIe siècle) avec des icônes du peintre Parthenios et d’autres, tandis que les murs et les chapelles sont ornés d’autres icônes de l’École crétoise. Le réfectoire, à l’angle nord-est du monastère, et le logement de l’higoumène, au sud-est, sont particulièrement soignés.

Dans la sacristie de l’aile sud est exposée une belle collection d’icônes portatives du XIVe siècle, contenant notamment des œuvres importantes de l’atelier d’Andreas Ritzos et des peintres Isaias, Konstantinos Palaiokapas, du moine Nilos, de Konstantinos Sgouros, de Georgios Stais et d’autres. Sont également exposés des habits, des croix de bénédiction et une nappe d’autel du Patriarche crétois d’Alexandrie Meletios Pigas. La bibliothèque du monastère est particulièrement importante et possède un grand nombre de livres anciens et quelques manuscrits datant du XVIIe au XIXe siècle.