Villa minoenne de Makri Gialos | Locations

Villa minoenne de Makri Gialos

  • MAP
  • LIKE

Les Minoens n’auraient pas pu se priver de l’emplacement exceptionnel dont jouit le village de Makri Gialos, à 33 km au sud de Sitia sur la mer de Libye et d’importantes traces d’habitation y ont été trouvées.

La villa minoenne qui se trouve au lieu-dit Plakakia de Makri Gialos, à l’ouest du village actuel, date du Minoen récent IB (1480 – 1425 av. J.-C.) et constitue d’un point de vue architectural la miniature d’un palais minoen. Toute proche d’une baie qui abritait probablement un port à la période minoenne, la villa contrôlait la production agricole de la plaine du littoral mais aussi les entreprises maritimes de la côte sud.

Au milieu du complexe se trouve une grande cour centrale autour de laquelle s’articulent les autres pièces avec des sols pavées et des murs crépis. Il existe également une cour à l’ouest. La villa possède de puissants murs extérieurs, des cours, de nombreuses chambres, des perrons, des sols pavés et des espaces où l’arbre sacré faisait peut-être l’objet d’un culte.

Sur les côtés nord et nord-est de la cour centrale, il existe respectivement des séries de six et cinq piliers, dont seules les bases subsistent, indiquant l’emplacement d’un autel construit localisé au nord de la cour. L’entrée principale de la villa était au nord et il en existait une seconde à l’ouest. La toiture était couverte de roseaux et de terre, selon une technique encore utilisée récemment dans l’architecture agricole crétoise. La villa a été détruite par un incendie.

Parmi les plus importants objets découverts figurent des vases en terre et en pierre, des statuettes et un sceau en pierre représentant un navire sacré, une prêtresse et un palmier sacré au centre. L’architecture, le petit nombre d’espaces domestiques et l’importance des pièces découvertes, comme le sceau représentant un navire sacré, témoignent du caractère religieux de la villa qui était peut-être un important centre religieux de la région.

Divers objets ont fortuitement été découverts de temps à autres mais les fouilles systématiques commencèrent en 1971 sous la direction de l’inspecteur des antiquités de l’époque Kostis Davaras qui, au lieu-dit Plakakia, au nord-ouest du village, releva l’existence d’une importante maison de campagne datant de l’époque minoenne récente. Les fouilles se sont achevées en 1977 et ont prouvé que la maison avait été détruite par le feu.
(Auteur : Ch. Sofianou, archéologue)