Limnes – Skinias | Locations

Limnes – Skinias

  • MAP
  • LIKE

Le point de départ de cet itinéraire intéressant sera au village de Limnes, à l’ombre de la colline où prospéra la cité jadis puissante de Driros (VIIIe-Ier s. av. J-C.). Cette excursion vous fera peu à peu voyager dans le temps. Les monuments religieux, les monastères, l’architecture traditionnelle, les métiers d’autrefois, les coutumes… autant d’éléments qui se dévoileront sous vos yeux, dans le cadre naturel et dans le mode de vie de habitants de la région.

Le parcours sera imprégné des parfums de la sauge et du calicotome velu, qui s’efforce de conquérir le reste du sentier de mule désormais rarement emprunté. Limnes ou Nikithiano – Keramos – Agios Antonios – Syrmeso – Dories – Karydi – le monastère d’Areti – Chondrovolaki – Skinias, une ribambelle de hameaux et de villages, de monastères et de dépendances. Il existe plus de cinquante monastères dans la région. Dans nombre d’entre eux, il existe de monumentaux ensembles architecturaux, encore bien conservés. Ce sont les anciennes propriétés monastiques d’Apano Merambelo qui sont devenues des villages.

Cette région, au coin nord-est de la Crète, possède un relief et un caractère qui lui sont propres. La pierre séchée est présente partout : autour des cultures, le long des sentiers, dans les citernes sèches, et même sur les aires de battage. La chaux et la tuile concassée ont renforcé la construction pour retenir la précieuse eau de pluie. Bien que rocheuse et aride, cette région possède une beauté particulière. Jadis, la vie y était difficile et dépendait des vendanges, de la récolte des amandes et des olives, de la moisson, de la collecte du miel et de la fabrication du fromage.

Assaisonnés du sel de la mer de Crète et de la sueur des hommes, l’huile d’olive, le lait et le miel sont l’essence précieuse de la région. Les amandes blanchies, les olives comestibles, la farine d’avoine et le pain sont le don de cette terre rocailleuse. D’origine végétale ou animale, ces denrées d’une exceptionnelle valeur nutritive sont imprégnées du sel de la mer. C’est grâce à ces produits que les habitants aux joues roses et aux visages secs se sont nourris et ont survécu à des époques difficiles.

Ce sont les mêmes statures d’hommes et les mêmes femmes portant un fichu sur la tête que l’on voit se déplacer dans des champs dorés sur les icônes des églises byzantines, fraichement peintes et encadrées. On dit que la vie sur cette terre aride est plus intense et que sa beauté plus sobre et plus accessible permet de vivre des moments agréables et de redécouvrir le bonheur perdu. De Skinias, la mer et les tavernes de poissons (à Vlichadia et Gialo) sont proches. N’hésitez pas à en profiter.

  • Difficulté de l'itinéraire: Facile