Les portes d’Héraklion | Locations

Les portes d’Héraklion

  • MAP
  • LIKE

Les fortifications vénitiennes de la ville comportaient quatre portes principales situées aux quatre points cardinaux. Au nord, au bout de l’actuelle rue du 25 Août se trouvait la Porte du Môle qui communiquait avec le port. À l’ouest se trouvait la Porte du Pantocrator, à proximité de laquelle se dresse aujourd’hui la plus récente mais imposante « Chanioporta » (Porte de Chania).

À l’est, à l’emplacement actuel de la place centrale de la ville, Platia Eleftheria, se trouvait la Porte de Saint-Georges. Au sud se trouvait la Porte de Jésus. Outre ces portes centrales, il existait trois autres portes qui facilitaient la communication entre la ville et le port. La première, à l’ouest, était la Porte Saint-André, ainsi appelée du nom du bastion qui était le point le plus faible de la défense des remparts et par où les Turcs pénétrèrent dans la ville en 1669. La deuxième, à l’est, s’appelait la Porte de la plage car elle conduisait à la plage située à l’est de la ville. La troisième, au nord, était la Porte Dermata, un peu à l’ouest du Musée historique.