Gorges d’Agia Irini | Locations

Gorges d’Agia Irini

  • MAP
  • LIKE

Les gorges d’Agia Irini à Anatoliko Selino sont sans aucun doute parmi les plus belles gorges dans le massif des Montagnes Blanches (Lefka Ori). De Chania, vous prendrez la route d’Omalos. Au bout de 12 kilomètres, tournez à droite vers Sougia, en traversant le vieux pont de pierre d’Alikianos au-dessus des innombrables oliveraies et de la rivière Keritis. Au printemps, les arbres en fleurs dégagent un parfum enivrant dans toute la région. Le décor est le même lorsque l’on passe par les villages de Skines et Chliaro.

Vers Lagos, la végétation commence à changer. Vous traverserez ensuite un petit vallon dont les nombreux platanes offrent de la fraîcheur même aux heures les plus chaudes de l’été. Au bord de la route, une source d’eau vive attend le passant pour le désaltérer.

En quittant Nea Roumata pour monter vers Prasses, les champs d’oliviers, les forêts de châtaigniers et les cyprès forment l’essentiel du paysage. Les pentes verdoyantes offrent une vue exceptionnelle jusqu’à Sembronas. À l’automne, n’oubliez pas d’acheter de ces délicieuses châtaignes qui, avec les pommes, valent à la région sa réputation.

À partir de là, l’ascension se poursuit dans un cadre quasiment alpin à la végétation basse, jusqu’à ce que vous arriviez au point culminant : Petras Seli. La vue y est extraordinaire : d’un côté, la mer de Crète et de l’autre, la mer de Libye et toute la façade ouest des Montagnes Blanches.

En contrebas vers le sud, vous apercevrez le village d’Agia Irini dans la verdure et les gorges du même nom. L’entrée des gorges se trouvent juste après les dernières maisons du village. À gauche, vous verrez un panneau d’information. À l’ombre des platanes et au bord de la rivière, vous marcherez sur un sentier bien visible. C’est ici que se trouvent l’église du Sauveur, datant de 1357, et les ruines de l’église d’Agios Georgios datant de 1460.

Les gorges ont très probablement été creusées par l’érosion des roches calcaires par les eaux des Montagnes Blanches, ce qui explique d’ailleurs la végétation abondante. Cette riche végétation composée de dictame, de sauge, de lavande, de caroubiers, de platanes, de pins, de cyprès et de lauriers-roses apportera couleurs et parfums à votre randonnée.

Après une légère descente, le chemin monte et permet d’admirer de haut une partie des gorges. Les passages les plus étroits ne dépassent pas 10 mètres, tandis que les versants approchent souvent les 500 mètres. En plusieurs endroits, l’ancien sentier bordé de murets en pierre sèche, témoignage d’un art magnifique désormais oublié, est encore bien conservé.

Les gorges se terminent dans une ravine plongée dans la verdure. Une route vous conduira ensuite à Sougia (7 km). Toutefois, à un kilomètre environ, vous trouverez sur la droite une piste de terre qui passe sous un vieux pont de pierre et mène au monastère de la Vierge et à son remarquable clocher.

Le village de Sougia en bord de mer propose de nombreux hébergements et permet de visiter des sites archéologiques comme l’antique Syia et l’antique Lissos, mais avant tout, il combine la mer et la montagne, comme seule la Crète peut le faire.

  • Durée de l’itinéraire: 3 Des heures
  • Longueur de l’itinéraire: 8 km
  • Difficulté de l'itinéraire: Ordinaire
  • Période de visite: Toute l'année