Fontaine Morosini | Locations

Fontaine Morosini

  • MAP
  • LIKE

Le proviseur général Francesco Morosini a conçu et réalisé, avec l’aide des ingénieurs Zorzi Corner, Raffaello Monnani et Francesco Basilicata, le projet grandiose de l’alimentation en eau de la ville en construisant un aqueduc de 15 kilomètres environ qui acheminait l’eau provenant de différentes sources des versants nord du mont Iouchtas.

L’alimentation en eau était un problème récurrent de la ville. Jusqu’au XVIIe siècle, la ville s’alimentait à partir de puits à l’eau saumâtre, de petites fontaines et de citernes où étaient recueillies les eaux de pluie. On sait qu’en 1639, il existait 1270 puits et 273 citernes. L’apport d’eau de source à la fontaine de la place Kornarou par le gouverneur Gian-Mateo Bembo en 1552 ne résolut pas le problème.

Le proviseur général Francesco Morosini a conçu et réalisé, avec l’aide des ingénieurs Zorzi Corner, Raffaello Monnani et Francesco Basilicata, le projet grandiose de l’alimentation en eau de la ville en construisant un aqueduc de 15 kilomètres environ qui acheminait l’eau provenant de différentes sources des versants nord du mont Iouchtas. La construction dura à peine 14 mois et l’ouvrage fut inauguré le jour de la fête du patron de la ville, Saint Marc, le 25 avril 1628. L’aqueduc, qui traversait la ville sur un pont à trois arches, sur l’actuelle place « Treis Kamares », alimentait la fontaine qui a conservé le nom du proviseur Morosini sur la Piazza delle Biade, aujourd’hui place Eleftheriou Venizelou ou plus simplement « Place des Lions ».

La fontaine se compose d’un grand bassin en forme de pétales, orné de bas-reliefs inspirés du royaume marin (tritons, dauphins, monstres mythologiques, démons marins) et de blasons. L’eau coulait de la bouche de quatre lions symétriquement disposés, qui reposaient sur un socle au centre de la fontaine et soutenaient un bassin en marbre. La construction initiale était couronnée d’une statue en marbre de Poséidon, d’une échelle surhumaine qui valut au monument le nom de Fontaine du Géant. Même si elle ne fonctionne plus, la fontaine est en relativement bon état, hormis la statue de Poséidon qui a été détruite soit par un séisme soit par une intervention humaine lors de l’occupation ottomane de la ville.

(Auteur : Vassiliki Sythiakaki, archéologue)