Grotte de Melidoni | Locations

Grotte de Melidoni

  • LIKE

La grotte de Melidoni se trouve à 220 m d’altitude, sur le versant sud du mont Kouloukonas, à 1800 m au nord-ouest du village Melidoni. L’entrée de la grotte a aujourd’hui la forme d’une arcade de 2,5 m de haut et de 4 m de large. À l’intérieur, elle s’étend sur trois niveaux et dans deux directions. La grande salle est presque rectangulaire. Elle est longue de 65 m (nord-sud) et large de 25-30 m (est-ouest).

La coupole avec les stalagmites culmine à 13 m. À gauche de la salle s’ouvre un couloir en pente au bout duquel se trouve une dépression circulaire qui descend brutalement de 6 mètres. À l’angle nord-est de la grande salle, un long tunnel conduit quatre mètres plus bas à une longue salle étroite plus basse, de 30 m de long et 9 m de haut, et aboutit au sud-ouest à un court tunnel. Le tunnel tourne brutalement vers le sud-est, traverse deux arcades et conduit à une autre salle, longue de 18 m. Le plafond s’abaisse rapidement et arrive au bord d’un gouffre d’une profondeur de 24 m.

L’évaluation des résultats des fouilles réalisées jusqu’à présent fait apparaître que la grotte a été utilisée de façon ininterrompue du Néolithique récent jusqu’à la période romaine récente, tandis qu’elle fut un refuge sous l’occupation ottomane. Bien que la grotte ait initialement été utilisée comme lieu d’habitation (on y a trouvé en 1928 des outils néolithiques), elle devint au Minoen récent (2100 – 1600 av. J.-C.) un lieu de culte (une hache en cuivre fut découverte lors de fouilles illégales en 1940).

Pendant la période dédalique (VIIe s. av. J.-C.), il semble qu’un culte était rendu à une divinité féminine. Par ailleurs, une inscription de la période romaine, découverte au XVe siècle sur la paroi de l’entrée, a rattaché la grotte au culte d’Hermès. La grotte a joué un rôle important à l’époque contemporaine, notamment sous l’occupation ottomane lorsque 370 habitants de Melidoni assiégés par les Turcs moururent d’asphyxie dans la grotte en janvier 1834. Leurs ossements sont conservés dans l’ossuaire de la première salle, dite « Salle des Héros ».

Jusqu’au début du XXe siècle, l’exploration de la grotte se limitait à la recherche et à la lecture des inscriptions qui se trouvent à l’entrée. En 1923, des fouilles de petite ampleur ont été effectuées par une mission archéologique italienne mais ne donnèrent guère de résultats. En 1954, l’archéologue français P. Faure explora la grotte et constata la présence de tessons du minoen récent III, du Minoen ancien (1450-1100 av. J.-C.) et de l’époque proto-géométrique (XXe siècle av. J.-C.), ainsi que de fragments de lampes romaines.

Depuis 1987, la 25e Inspection des antiquités préhistoriques et classiques effectue des fouilles qui ont permis de faire de nombreuses découvertes, notamment de l’époque minoenne. Dans le cadre du programme INTEREG destiné à mettre en valeur les parcs spéléologiques, des travaux d’aménagement ont été réalisés à l’extérieur de la grotte (buvette, toilettes, dallage). La grotte est ouverte au public.

  • Téléphone: +30 28340 22650
  • Heures d’ouverture: 08:00 - 19:00
  • Prix du ticket (€): 3