Collection archéologique d’Ierapetra | Locations

Collection archéologique d’Ierapetra

  • MAP
  • LIKE

Ce musée a été créé à la fin du XIXe siècle, alors que la Crète était encore sous l’occupation ottomane. Par la force des choses, il a souvent été déplacé. Il est aujourd’hui abrité dans l’ancienne École ottomane du commerce, un bâtiment classé monument historique et cédé au ministère de la Culture par la municipalité d’Ierapetra.

Ses collections comprennent les pièces suivantes :

Art minoen : sarcophages minoens recouverts d’inscriptions, lampes, vases du Minoen récent III (1400-1200 av. J.-C.), notamment des amphores à étrier et des cratères. Art géométrique (statuettes, vases), IXe-VIIIe s. av. J.-C. Art archaïque (notamment des statuettes et des plaques sculptées). Fin du VIIe-VIe s. av. J.-C. Art classique et hellénistique (vases et statuettes), Ve-Ier s. av. J.-C. Art gréco-romain (vases et statuettes). Fin du Ier s. av. J.-C. – IVe s. ap. J.-C. Sculptures et statues des temps romains. Inscriptions funèbres et commémoratives, de la période gréco-romaine.

Parmi les pièces les plus importantes du musée :

Sarcophage en argile. Il provient d’une tombe à chambre de 1450-1400 av. J.-C., découverte dans la région d’Episkopi. Il a la forme d’un coffre et est recouvert d’un couvercle arrondi, dont l’une des extrémités représente une tête de taureau et l’autre une figurine humaine. Les côtés sont décorés par des scènes, organisées en panneaux, de la vie quotidienne à la campagne.

Stèle de pierre de Hierapytna (aujourd’hui Ierapetra), datant de l’époque romaine, en calcaire noir. La plus grande partie est bien conservée, composée de quatre morceaux dont trois sont réunis. La stèle porte des inscriptions sur les deux faces. Sur une face est inscrit le traité d’alliance conclu par Hierapytna avec Antigone, roi de Macédoine. Sur l’autre face se trouve le texte de l’« isotélie » conclue avec les Arcadiens.

Inscription honorifique, destinée à rappeler l’honneur que la cité de Hierapytna fit à Titus Claudius Aristagoras de le nommer patron et protecteur des intérêts du dème parce qu’il avait réparé à ses propres frais le bâtiment détruit des archives publiques.

Amphore, provenant du quartier de Manoliana à Ierapetra, IVe s. av. J.-C. Elle est en très bon état de conservation. Outre les motifs floraux qui ornent le col, elle possède des scènes intéressantes sur les deux côtés du vase : un côté représente un soldat se préparant avec l’aide d’une femme et en présence d’un vieillard, peut-être un pédagogue, et l’autre deux figures masculines se dirigeant vers une troisième.

Vase en terre cuite Le vase représente la figure grotesque d’un vieillard accroupi. Sa tête est démesurée, avec une longue barbe, son ventre est énorme et ses jambes courtes le soutiennent avec difficulté. L’orifice du vase est au-dessus de la tête.

Moule de hache en deux morceaux, datant de l’époque minoenne, en stéatite. La surface polie montre clairement le creusement presque rectangulaire et les courbes nécessaires pour former les côtés extérieurs d’une hache qui, d’après sa forme et ses dimensions, devait servir d’outil.

Statue en marbre d’une femme reposant sur une brique. Provient d’une confiscation. Époque romaine. Taille : 1,57 m. Elle porte une longue tunique et un vêtement qui couvre la tête. D’une main, elle tient un épi, tandis que l’autre est pliée. Elle porte un diadème orné de deux serpents.

Petite statue de marbre de l’époque romaine, représentant probablement un homme sur un piédestal, provenant de Viglia Ierapetras, d’une taille de 0,58 m. Le personnage porte une longue tunique et un manteau, tandis qu’il subsiste deux tresses de ses cheveux. Il tient une lyre de la main gauche. La statue représente probablement le dieu Apollon jouant de la cithare, selon le type de l’Apollon Musagète.

Tête en marbre d’une statue d’homme démesurée, provenant du théâtre antique de Viglia Ierapetras, d’une taille de 0,40 m. Les cheveux courts se finissent en mèches sur le front. Les lèvres sont charnues, tandis que les sourcils et les oreilles sont accentués. Époque romaine.

Statue de femme sans tête en marbre provenant du site du théâtre antique de Viglia Ierapetras, d’une taille de 1,38 m. La statue repose sur un socle circulaire. Le poids du corps s’appuie sur la jambe gauche et la jambe droite est légèrement repliée. Un long vêtement à plis recouvre tout le corps et retombe en diagonale sur la poitrine. On distingue plus bas une longue tunique. Il manque un avant-bras, alors que l’autre bras est cassé à la hauteur de l’épaule. Époque romaine

  • Accessible aux personnes handicapées: OUI
  • Heures d’ouverture: 09:00-16:00,Fermé le lundi quotidienne
  • Prix du ticket (€): 2
  • Réduction sur le prix du ticket (€): 1
  • Telephone: +30 28420 28721